Présentation

Gérard LECLAIRE, Président de la Fondation créée au Tchad en 2004 pour aider les artistes tchadiens.

Activités caritatives avant la création de la Fondation, de 1990 à 2004

• Cours de dessin d’art et formation d’auteurs dessinateurs et scénaristes de bandes dessinées.

• Édition en partenariat avec la Mission Française de Coopération et d’Action Culturelle d’un magasine trimestriel de BD nommé SAHIBI.

• Édition d’un ouvrage relié des meilleurs récits intitulé Palabres au Tchad, présenté au festival de la BD d’Angoulême en 1995 dans le cadre des Fanzines, avec la présence de deux dessinateurs.

• Aide à la création d’une école privée maternelle, primaire et collège dénommée École Gérard Leclaire par une femme bielo-russe qui en assure la direction et la gestion (60 élèves la première année, plus de 450 en 2014).

• Projet architectural de construction de l’école Gérard Leclaire, maternelle, primaire et lycée pour une capacité future de 800 élèves.

• Reconstruction (en technique traditionnelle de terre crue) du Musée de Gaoui en 2002, financé par l’Ambassade des USA …

 Activités réalisées depuis 2004

• Réhabilitation du Musée de GAOUI et sauvegarde du patrimoine culturel du village (financement Etats Unis d’Amérique, Union Européenne et sociétés du secteur privé).

 Gérard Leclaire, avec son ami et confrère architecte tchadien Ahmat Senoussi a envoyé un dossier à l’Académie d’Architecture de Paris sur le travail des Femmes de GAOUI dans le cadre de la protection du patrimoine architectural SAO-KOTOKO de leur village.

Cette distinction exceptionnelle leur a été attribuée le 9 mai 2012 parue le 13 juin dans “Le courrier de l’ARCHITECTE“.

Pour la remise des médailles, nous avons organisé une grande fête à laquelle nous avons eu l’honneur d’accueillir Martin ROBIN,  Président de l’Académie d’Architectura de Paris également Directeur Général d’un des plus importants cabinets d’Architecture à Paris avec un rayonnement international reconnu.

• Formation de graphistes tchadiens pour la création du journal satirique Le Miroir.

• Formation de dessinateurs et Édition de La Grande Épopée du Tchad (album cartonné de BD en couleurs, tiré à 5000 exemplaires, réalisé par 3 dessinateurs tchadiens racontant la colonisation de leur pays par la France en 1900) entièrement financé pour la plus grande part par les Brasseries du Tchad du Groupe CASTEL et en partie par la Société Générale et l’Ambassade de France au Tchad).

Cet ouvrage a été présenté au Festival de BD d’Angoulême avec beaucoup de succès auprès des médias par le Ministère Français des Affaires Étrangères en janvier 2006 en présence de SAMY, un des trois dessinateurs.

• Réhabilitation du Musée de GAOUI et sauvegarde du patrimoine culturel du village (financement Union Européenne et sociétés du secteur privé).

• Expositions régulières chaque année aux Novotel, Méridien, Central et Kempinski à N’Djamena pour la promotion des peintres tchadiens.

• Projet architectural de construction de l’école Gérard Leclaire, maternelle, primaire et lycée pour une capacité future de 800 élèves.

• Réalisation d’un ouvrage par plusieurs auteurs de dessins humoristiques sur la réaction de la population tchadienne à N’Djamena lors des événement de 2008.

• Suite de la remise à niveau architecturale du Musée de GAOUI, sauvegarde du site contre l’expansion urbaine de la capitale et demande d’inscription au Patrimoine National Tchadien et de l’Humanité auprès de l’UNESCO.

• Edition d’un ouvrage de caricatures humoristiques en BD réalisées par les dessinateurs tchadiens intitulé PERMIS DE CONDUIRE A N’DJAMENA

Site Internet réalisé par
Administration